Logo SBAV

News:

COVID-19

Gepostet am: 17. March 2020
Kategorie: Ballonverband SBAV




Le 16 mars 2020, le Conseil fédéral a, comme vous le savez, considérablement renforcé les mesures visant à endiguer la propagation du virus COVID-19 et a modifié en conséquence l’ordonnance COVID-19 (RS 818.101.24). L’objectif premier de toutes les mesures est de prévenir ou de contenir la propagation du coronavirus en Suisse, de réduire la fréquence des transmissions, d’interrompre la chaîne de transmission et de protéger les personnes particulièrement vulnérables. Outre des mesures juridiquement contraignantes, la réalisation de ces objectifs exige beaucoup de bon sens et de solidarité de la part de la population. Les mesures légalement mandatées sont, pour le moment, valables jusqu’au 19.04.2020.

Selon l’article 6, paragraphe 1, de la COVID-19-VO 2, il est interdit d’organiser des manifestations publiques et privées, y compris des manifestations sportives et des activités de club. Cette interdiction est fondée sur un équilibre global des intérêts : les objectifs susmentionnés et toutes les mesures édictées doivent primer sur le besoins privés en matière de divertissement et d’amusement, en particulier dans les situations où la distance minimale de 2 mètres recommandée par l’OFSP ne peut être maintenue de manière fiable pendant une période plus longue (la règle est de 15 minutes) ou lorsque des groupes de personnes vulnérables sont directement ou indirectement concernés.

Les activités sportives en tant que telles ne sont pas interdites. Toutefois, étant donné que nous connaissons tous les conditions d’une relative promiscuité qui règnent dans une nacelle de ballon et pendant le vol, ainsi que lors de la préparation du départ du site de décollage et lors de l’atterrissage et du rangement, et que ces phases durent plus longtemps que la durée d’exposition maximale indiquée, la FSA est d’avis que les vols en ballon avec passagers devraient être évités.

Cela s’applique en particulier aux vols commerciaux. Les vols en solitaire et les voyages purement privés avec un accompagnateur (y compris la récupération) composé exclusivement de membres de la famille proche avec lesquels on vit de toute façon sous le même toit et qui n’appartiennent pas à un groupe de personnes particulièrement vulnérables pourraient au mieux rester envisageables dans les circonstances actuelles, bien qu’il faille tenir compte du fait que même lors de tels vols, il existe généralement un risque de contact étroit non planifié avec des tiers (par exemple en cas d’incidents, d’opérations de sauvetage difficiles, etc.) Une évaluation restrictive des risques dans des cas individuels est laissée à la responsabilité de chacun ; le comité de la FSA conseille une interprétation très prudente de la situation et, en cas de doute, un renoncement temporaire aux vols.

https://www.aeroclub.ch/fr/questions-et-reponses-qr-sur-la-situation-covid-2019-pour-laviation-legere-et-sportive-etat-du-17-03-2020-13-00-hrs/