Logo SBAV

News:

Nécrologie Erwin A. Sautter

Gepostet am: 11. February 2017
Kategorie: Ballonverband SBAV




Erwin A. Sautter s’est forgé un renom dans les cercles de l’aérostation en Suisse et à l’étranger principalement en raison de ses activités journalistiques. En tant que directeur des transports de Mürren, il a organisé avec Fred Dolder les premières Semaines internationales du ballon libre à Mürren. Ainsi, quoi de plus logique que de se former comme pilote

Erwin A. Sautter, 5 septembre 1924 – 8 décembre 2016

Erwin A. Sautter a toujours veillé à ce que les manifestations d’aérostation sportive trouvent leur place dans la presse spécialisée et quotidienne. Dès 1969 jusque dans le nouveau millénaire, il était rédacteur spécialisé en aérostation pour l’AéroRevue, livrant régulièrement des informations sur l’aérostation sportive à la rédaction peu d’années encore avant son décès. Ses articles parus dans Contact 122.25, le magazine entre-temps disparu de la Fédération suisse d’aérostation ainsi que dans la revue allemande Freiballon ont suscité un large écho. Pour ses mérites à la cause de l’aérostation en tant qu’aérostier et journaliste durant plus de trente ans, le diplôme Paul Tissandier lui a été remis sur proposition de l’AéCS le 20 octobre 1999 à l’Assemblée générale de la Fédération Aéronautique Internationale (FAI) à Limassol, Chypre. Dans son discours d’éloge lors de la remise du diplôme, Alfred Eckert, fondateur du Musée de l’aérostation de Gersthofen, a écrit: «Erwin Sautter est le journaliste de l’histoire et du présent de tout ce qui a trait à l’aérostation. Toutes les publications de sport aérien jusqu’aux magazines de clubs seraient bien démunies sans sa plume.»

De plus, le Groupe d’aérostation de Zurich lui a accordé en 2006 le statut de membre libre en reconnaissance de son engagement. Erwin nous a quittés le 8 décembre 2016. Il nous accompagnera pour toujours en souvenir en tant qu’ami lors de nos vols en ballon.

Pour le Groupe d’aérostation de Zurich et la Fédération suisse d’aérostation:
Walter Gschwendtner